Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Makaila, plume combattante et indépendante

Makaila.fr est un site d’informations indépendant et d’actualités sur le Tchad, l’Afrique et le Monde. Il traite des sujets variés entre autres: la politique, les droits humains, les libertés, le social, l’économique,la culture etc.

A propos de Djimet Ibet

Tchad: après avoir été suspendu de ses fonctions, le Maire de N’djaména est définitivement exclu du MPS, parti au pouvoir Par une décision no 007/MPS/CNS/BPN/SG/2012, datée du mercredi 21 novembre 2012, M. Djimet Ibet est exclu définitivement du Mouvement Patriotique du Salut (MPS), parti au pouvoir.

Le communiqué, assez laconique, lu par le porte-parole, Moukhtar Wawa Dahab, précise que l’ex-maire élu de la commune de N’Djamena est exclu pour « violation des textes statutaires du parti ». La décision porte la signature du Secrétaire Général du parti, Dr Béyom Malo Adrien.

La descente aux enfers de l’ex Premier magistrat de la ville de N’Djamena a été fulgurante. Après avoir été suspendu de ses fonctions le 12 novembre 2012 pour plusieurs chefs d’inculpation (tentative de corruption, concussion, insubordination…), il a été remplacé par une intérimaire, Mme Itir Deby Itno, son 1er adjoint.

Djimet Ibet a été aussi entendu par la police judiciaire mais en était ressorti libre.

Cette sanction est sans doute le coup de grâce pour sa carrière politique au sein du parti de Bamina.

Correspondant du blog

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> ET SI ON PRENAIT LE TEMPS D’ÉCOUTER POUR MIEUX COMPRENDRE<br /> <br /> <br /> À propos de l’invasion du Tchad par la Libye, Goukouni Oueddey nous dit « En 1973, les Libyens hissent leur drapeau en présence de Hissène Habré, président du CCFAN et de moi-même, chef d’état-major de la 2e<br /> armée du Nord. Les gens spéculent beaucoup sur la façon dont cela s’est passé… mais le jour où les Libyens sont venus hisser le drapeau, ni Hissène ni moi, ni ceux qui nous accompagnaient,<br /> personne n’était d’accord avec cela. Nous étions contraints d’accepter cela. Je l’ai beaucoup développé dans mon livre : on venait de sortir d’une bataille fratricide terrible dans la région de<br /> l’Ennedi. Si on s’était opposé aux Libyens, nos combattants qui avaient rallié la Libye allaient nous combattre à partir d’Aouzou. Après avoir combattu en Ennedi, on allait encore déclencher la<br /> guerre ici. C’est pour cette raison qu’on a dit : il faut reculer pour mieux sauter. C’est sur les conseils même de Hissène Habré que nous avons pris cette décision, alors que Adoum Togoï et<br /> d’autres voulaient vraiment, au risque de notre vie, déclencher les combats. Hissène était très sage. J’étais entièrement d’accord avec ses conseils et c’est ainsi que nous nous sommes tus, et<br /> bien que c’était désolant, nous avons accepté ça. C’était amer, mais on a accepté ça. »<br /> <br /> <br />  Goukouni<br /> Weddeye : Témoignage pour l’histoire du Tchad pages 54<br /> <br /> <br /> Ce sont bien les Barons du Nord du Tchad qui, au garde-à-vous, avaient salué le drapeau libyen hissé sur une partie du<br /> Tchad ainsi annexée.  <br /> <br /> <br /> Quel beau tableau ce jour à Aouzou : LES MAÎTRES LIBYENS ET LEURS ASSUJETTIS SALUANT, DE CONCERT, LE DRAPEAU<br /> DE L'UNION DES<br /> RÉPUBLIQUES ARABES QU’ON LÈVE SUR CETTE PARCELLE DU TCHAD.<br /> <br /> <br />  Pourtant, longtemps après cette cérémonie, il avait été soutenu et affirmé mordicus que c’est ce Kirdi de Balafré de<br /> TOMBALBAYE qui avait vendu la bande d’Aouzou à Kadhafi et empoché les quelques milliards de Francs CFA à son seul et unique profit. Cette affirmation qui n’était que pur mensonge illustre à<br /> merveille les creuses arguties que ceux du Nord du Tchad aiment rependre avec la volonté d’humilier leurs compatriotes du Sud.<br /> <br /> <br /> AU VU DE CECI, QUI EST DONC L’ESCLAVES DES LIBYENS ?<br />
Répondre