Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Makaila, plume combattante et indépendante

Makaila.fr est un site d’informations indépendant et d’actualités sur le Tchad, l’Afrique et le Monde. Il traite des sujets variés entre autres: la politique, les droits humains, les libertés, le social, l’économique,la culture etc.

Garondé Djarma: "Au Tchad, l’alternance n’est pas pour demain"

Au Tchad, l’alternance n’est pas pour demain

Dans notre pays, ni le pouvoir constructif, ni une opposition constructive capable de s’organiser et de s’entendre pour les grandes orientations en matière de politique nationale existent. Chaque leader de l’opposition ne voit devant lui que ses intérêts personnels et non les problèmes réels du pays qui exigent le dépassement des rivalités personnelles, ethniques, religieuses ou régionales. Tous voient à travers les élections un moyen d’avoir de la promotion et non une occasion pour faire sortir les Tchadiens de la misère  profonde  dans laquelle ils sont tous plongés, qu’ils sont soient du nord, du sud, de l’ouest ou de l’est du Tchad. Un exemple pertinent, du manque de la cohésion au niveau de l’opposition et de la volonté des uns et des autres d’avoir les honneurs présidentiels, vient du sud du pays où les cinq préfectures les plus peuplées du pays ont présenté sept candidats à la présidentielle (Kamougué, Kebzabo, Alingué, Yorongar, Kassiré, Naïmbaye, Romba), sans oublier ceux dont la candidature a été rejetée comme Adoum Maurice Helbongo et Fidele Moungar. Au nord aussi pas d’entente pour résoudre les difficultés communes. On se cantonne autour des rivalités personnelles et régionales.
C’est donc sous ce climat de manque de stratégie globale de l’opposition que le premier tour de l’élection présidentielle du 2 juin a eu lieu. Déby était sur le plan national mal placé pour remporter la compétition électorale, mais encore fallait-il que l’opposition soit unie pour déjouer les manœuvres des tenants du pouvoir. En effet, après le premier tour, tous les leaders de l’opposition ont crié « au voleur », en déclarant ouvertement que la présidentielle de Juin 1996a été truquée de mille et une façons par Idriss Déby. Même s’il y avait des irrégularités dans le déroulement du scrutin que peut faire une opposition dont les responsables ne sont pas conséquents avec eux-mêmes en pensant à leurs propres intérêts face à un pouvoir qui bénéficie de tous les soutiens extérieurs nécessaires et disposant d’une armée privée plus puissante que l’armée nationale ?  
A la présidentielle de 1996, M. Kamougué a occupé le second rang et il va au second tour avec Idriss Deby. Au lieu de se coaliser avec lui au nom de la solidarité de l’opposition, nos pseudo-opposants ont soutenu Deby moyennant quelques enveloppes, quelques prébendes. Parler d’alternance au Tchad est un rêve lointain, mes chers compatriotes. Mais ce n’est pas une raison de baisser les bras devant ce régime sanguinaire qui, par des moyens occultes, élimine la crème intellectuelle de notre pays.

Al-Hadj Garondé Djarma
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> Wourni, commentaire 34 : tu as fait un constat amer qui est exact, je n'ai pas tellement de commentaire à ajouter là dessus. Le régime de Déby est un régime impopulaire qui fait ce qu'il<br /> veut parce qu'il n'a aucun compte à rendre à qui que ce soit.<br />
Répondre
W
<br /> Ecoute bien vu, moi Wourni je n'ai jamais insulté qui que ce soit , ni individu , ni clan , n'est ni groupe ou tout t'autre consideration. Oui j'ai répondu à titre personnel à ce pauvre<br /> type de m23.Mr. Bien vu , tu es un Kaffidé , toi qui es tu  pour donner des appréciations aux differents intervenants. Salut Kaffidé<br />
Répondre
K
<br /> je veux dire commentaire 32<br />
Répondre
K
<br /> Jusqu’avant le commentaire 34 je pensais que mig 23 était quelqu’un qui a subi les supplices d’un musulman mais je découvre qu’il souffre d’une constipation intellectuelle. Je crois que<br /> tu as lu quelques ouvrages philosophiques. Donc tu attaque DIEU même ! Oh j’ai pitié de toi. Un conseil, ne meurt pas reste en vie <br />
Répondre
B
<br /> Wourni, zoumboulou-da, walay, tu as bien posé la problematique dans ton commentaire 34! Enfin tu prends de la hauteur et tu sors du lot des cons qui insultent réligion et croyants!!!!<br /> <br /> <br />   Bon je crois que tu as raison de t'inquieter de l'existence même de ces députés inutiles! Walay, parmi eux il y a des nullités sans borne et c'est incroyable quand tu entends leur<br /> raisonnement.<br /> <br /> <br />   Kebzabo est un doukou sans trompette. Il a crié "deby oyé! kadhafi oyé"en 1998 quand kadhafi visita bongor. Depuis lors j'ai perdu espoir en cet homme. Je vous jure, c'est un tonneau vide<br /> qui ne cesse de s'avilir avec ses querellles avec le ministron Sami Adam ces derniers temps.<br /> <br /> <br />   Maintenant il semble avoir des soucis avec avocat Padaré qui semble etre une figure montante moundang du régime. D'ailleurs en dehors de Léré-centre où Kebzabo a les siens, il est<br /> impopulaire partout ailleurs au Sud du Tchad. Quand j'ai vue des enfants moundangs étudier sous des arbres alors que Kebzabo les prepresentait depuis de decennies, je fus estomaqué par cette<br /> situation.<br />
Répondre