Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Makaila, plume combattante et indépendante

Makaila.fr est un site d’informations indépendant et d’actualités sur le Tchad, l’Afrique et le Monde. Il traite des sujets variés entre autres: la politique, les droits humains, les libertés, le social, l’économique,la culture etc.

Tchad: l'UST déclenche 8 jours de grève séche, l'administration paralysée!

Les fonctionnaires tchadiens, en grève depuis trois semaines, réclament une augmentation de leurs salaires.

La septième semaine de grève des travailleurs du secteur public débute ce lundi au Tchad. Depuis le mois de juillet, ils débraient régulièrement pour obliger le gouvernement à appliquer un accord portant sur l'augmentation des salaires. Malgré des discussions ce week-end entre gouvernement et syndicats, la grève reprend cette fois pour toute la semaine.

Les travailleurs ont décidé de maintenir la pression sur le gouvernement. Ils avaient dégarni les hôpitaux pendant trois jours la semaine dernière, obligeant les autorités à faire appel au personnel de santé des armées. Cette fois-ci, l’Union des syndicats du Tchad entend débrayer toute la semaine.

En fin de semaine dernière, le Conseil national de dialogue social, une structure tripartite où siègent gouvernement, patronat et syndicats, a essayé de pousser les parties à discuter. Le gouvernement s’est dit prêt à discuter de tous les points, mais demande une suspension de la grève. On ne peut négocier dans une atmosphère de tension, ont expliqué les représentants du gouvernement.

L’Union des syndicats du Tchad se dit aussi prête à suspendre la grève. Mais à condition que les retenues de salaire des travailleurs grévistes, les affectations sanctions et autres mesures de rétorsions soient levées. Elle ajoute aussi la condamnation des responsables et du directeur de publication de N'Djaména Bi-Hebdo à cause d’une pétition contre le régime.

Jusqu’à dimanche soir, les parties ne se sont pas entendues et le communiqué conjoint annonçant la suspension de la grève, le temps des discussions, n’a finalement pas été signé. La grève d’une semaine renouvelable est donc lancée à partir de ce lundi.

 

Source: Rfi

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> Les prêtres, imams, et pasteurs n'ont pas pu fléchir Déby d'un iota dans sa gestion de la crise avec le syndicat de travailleurs. Se sentant incapables de solutionner le problème, les<br /> hommes de Dieu se sont retournés pour sanctifier Déby après son accident de Kalaït en le comparant aux anges. Sacré Déby!<br />
Répondre
A
<br /> Dans cette grève, un homme a tout perdu, sa crédibilité aussi bien que son rayonnement politique. En effet, dès son retour au pays, Dr Nahor était très populaire dans le monde médical. Beaucoup<br /> de gens le respectaient. On le voyait toujours avec Younouss Mahadjir, l'un des responsables syndicaux. Certains disent qu'ils étaient des intimes amis. Depuis qu'il est au gouverment, beaucoup<br /> d'eau a coulé sous les ponts. Dr Nahor et Younous Mahadjir se regardant en chiens de faïence. Le premier nommé est très haï par les hommes en blouse blanches. On  le considère comme le Judas<br /> de la Santé. Maintenant, tout le monde attend la logique: son débarquement du gouvernement. Il s'est grillé en s'alignant derrière son ex-ennemi. Que pouvait-il au crépuscule de sa vie? On va<br /> jusqu'à dire qu'il est pire que Déby! Osera-t-il se présenter à une de nos élections à venir? Maintenant, il est un poids plus de la politique tchadienne. Alors, nous lui déconseillons cette<br /> aventure. Quand je le vois ou l'entends parler, j'ai vraiment pitié de lui. Tout un espoir s'effondrer en un laps de temps si court? Incroyable! Ha, les miettes, quand tu nous tiens! Général sans<br /> troupe, Dr Nahor est pein de plein de vilain venin. Son fils, le secrétaire d'état à la santé, le traîne par le bout du nez. Il semble qu'il est incapable de regarder Déby dans les yeux. Que lui<br /> reste-t-il? Redorer son blason en démissionnant. Sa gestion donnerait des sueurs froides. Il suffit que Déby envoie Cobra là-bas pour que notre ex-rebelle soit jeté à la poubelle. D'ailleurs, il<br /> y est depuis qu'il est au gouvernement.  <br />
Répondre