avion.JPG

 

Ce dimanche 28 octobre 2012, Idriss Deby et une forte délégation  en déplacement    dans la région de  Kalaït, ont fait un grave accident  lors de l’atterrissage de leur avion sur la piste d’un aérodrome.

De l’avis, de nombreux observateurs joints dans la capitale tchadienne, l’origine de l’accident reste toujours inconnue.

Le Gouvernement tchadien par le biais de son ministère de communication a produit un communiqué de presse lu sur les ondes de radio nationale et repris par les médias internationaux.

C’est un véritable avertissement divin à Idriss Deby dont le pouvoir est à la base d’un ressentiment national sans précédent.

En 22 ans de régne décrié, le régime d’Idriss Deby fait face depuis bientôt deux mois, à un front social mené par l’Union des Syndicats du Tchad et les hommes des médias au niveau local.

Au sein même de son propre clan, la grogne gagne le terrain, plusieurs officiers ont été dégradés et se trouvent une posture insurrectionnelle et de revanche.

Au niveau international, les relations franco-tchadiennes ne sont plus au beau fixe avec le nouveau locataire  de l’Elysée dont les exigences en matière des libertés publiques pésent lourdement sur le régime de Ndjaména.

Partout au Tchad, les gens réclament à cor et à cri le changement du régime actuel à tout prix et quelle que soit la nature du moyen utilisé.

Dans les mosquées et églises, musulmans et chrétiens plus que jamais solidaire multiplient les prières et implorent Allah et Jésus pour  appeler  à la chute du régime.


A partir d’aujourd’hui, la quiétude d’Idriss Deby est troublée. Ses jours sont égrenés au pouvoir.


A suivre……….

 

Tag(s) : #Articles
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog